Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2015

5 signes que vous étiez un chat dans votre ancienne vie

Il y a beaucoup de chance que vous avez déjà existé quelque part dans le temps et que vous ne possédiez pas ces caractéristiques, mais voila 5 signes qui indiquent que vous étiez un chat dans votre ancienne vie.

1. Vous appréciez les gens, mais…

Vous appréciez aussi de nombreuses activités qui ne nécessitent aucune interaction humaine. Vous passez beaucoup de temps seul. Parfois, votre soirée idéale se passe entre vous et un sac rempli de friandises.

2. Vous mettez un certain temps à vous habituer aux gens.

Oui je suppose que ce sont des gens biens, néanmoins il vous faut beaucoup de temps pour vous habituer à de nouvelles personnes. Dès que vous y êtes totalement habitué, vous les aimez.

3. Vous pouvez être du genre imprévisible

Les gens ont du mal à vous comprendre. À un moment, vous êtes totalement calme et détendu. L’instant d’après, vous déraillez, vous rembarrez quelqu’un. Encore un signe que vous étiez un chat dans une autre vie.

4. Vous avez besoin de votre espace personnel.

Les chats ne peuvent pas constamment faire face aux gens et vous non plus. Vous tenez beaucoup à votre espace personnel et ne supportez pas que les gens l’envahissent.

5. Dormir est votre passe-temps favori.

Ce point n’a évidemment pas besoin d’une explication.

Source : Claire C.

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/5-signes-que-vous-etiez-un-chat-dans-votre-ancienne-vie.html

 

10:48 Publié dans reli-gion | Lien permanent | Commentaires (0)

27/01/2010

les lois noahides

Liste traditionnelle des sept lois noachides [modifier]

les commandements

  • d'établir des tribunaux,
  • de l'interdiction de blasphémer,
  • de l'interdiction de l'idolâtrie,
  • de l'interdiction des unions illicites,
  • de l'interdiction de l'assassinat;
  • de l'interdiction du vol,
  • de l'interdiction d’arracher un membre d'un animal vivant.

Selon le judaïsme, tout non-Juif vivant en accord avec ces sept lois est considéré comme un Gentil Vertueux et a, par l'observance de ces lois, sa part au monde à venir[2]. Les adhérents à ces lois sont souvent appelés B'nei Noah (Enfants de Noé) ou Noahides, et peuvent souvent se retrouver dans des synagogues juives.

Les lois noahides furent, toujours selon la tradition rabbinique, précédées par les Six Lois d'Adam, données à Adam par Dieu dans le jardin d'Éden[3]. Lors de la révélation sur le Sinaï, les sept lois furent suivies des Dix Commandements. Les 613 mitzvot contenues dans la Torah écrite et leurs élaborations dans la Torah orale (bien que ce nombre de 613 remonte probablement lui-même à un enseignement rabbinique), n'ont de caractère obligatoire que pour les seuls Juifs, ayant hérité des obligations de leurs ancêtres, qui reçurent ce "joug des commandements" de leur plein gré. De plus, il serait en réalité interdit aux non-Juifs, par la Torah elle-même, d'élever leur observance au niveau des mitzvot astreintes aux Juifs[4].

On précisera toutefois que les lois noachides se retrouvent dans les 613 commandements mosaïques, et même le décalogue lui-même, pour les interdictions du blasphème, de l'idolâtrie, du meurtre et du vol.

Source : wikipedia

21:35 Publié dans reli-gion | Lien permanent | Commentaires (1)

30/11/2009

L'Eglise est elle une secte qui a réussi ?


Cette assertion m'est revenue en mémoire à ma lecture de plusieurs ouvrages bien documentés dont "Sectes, mensonges et Idéaux" de Nathalie Luca et Frédéric Lenoir ainsi que "Les Nouvelles Sectes" d'Alain Woodrow.

Sans attiser une polémique qui a déjà eu lieu, j'aimerais poser certaines questions sur les sectes ou "nouveaux mouvements religieux" et sur les religions officielles et officialisées.

On accuse les sectes d'avoir des croyances extravagantes et irréalistes ?
Mais depuis des milliers d'années, on croit à un jardin qui a accueilli les deux premiers êtres humains tentés par un serpent qui parle, puis plus tard on croit à une vierge qui aurait enfanté un sauveur qui plus tard fut ressuscité et dont on mange le corps chaque dimanche.

On accuse certaines sectes comme les témoins de Jéhovah d'appliquer à la lettre les paroles de l'écriture bibliques notamment concernant le refus d'accepter les transfusions sanguines en oubliant que ce même verset est à l'origine d'un marché casher officiel.

Ces mêmes témoins de Jéhovah ont fait preuve de resistance lors de l'invasion hitlérienne, amenant les adeptes à porter un triangle violet et à périr dans les camps de concentration alors que les catholiques et les protestants ne se sont jamais fermement et massivement opposés au régime en place.

On accuse les sectes d'être secrètes et prosélytes ?
On oublie le pouvoir de certains groupes religieux comme la Compagnie de Jésus (ou Jésuites) ou l'Opus Dei qui infiltre les milieux politiques.

On reproche aux sectes la mercantilisation et leur vente d'objets de culte divers ?
Qui n'a pas déjà fait un pélerinage à Lourdes et n'a pas deambulé devant les boutiques religieuses vendant des vierges en plastique qui mènent à cette fameuse grotte où une paysanne aurait vu une apparition surnaturelle ?
Certaines sectes sont riches mais qu'en est-il du Vatican ?

On insinue que les sectes lavent le cerveau des enfants en créant leurs propres écoles.
Mais depuis des siècles, il existe des ecoles privées religieuses chrétiennes, juives et musulmanes et on enseigne le catéchisme aux enfants dès le premier âge (appelé "éveil à la foi").

Enfin on se méie des communautés vivant repliées sur elles mêmes...
Allez donc voir les communautés de religieuses chretiennes qui pratiquent encore la "cloture" qui empêche les soeurs de sortir ?

Oui je suis originaire d'une famille athée, j'ai eu la foi et je me suis faite baptiser adulte, j'ai perdu cette foi aussi soudainement qu'elle était apparue devenant agnostique et en recherche.
C'est uniquement de dehors qu'on peut être effrayé de la diabolisation des sectes comme chaque pratiquant defend sa religion.

Dans tout ça, où est la liberté de penser ?

01:19 Publié dans reli-gion | Lien permanent | Commentaires (0)