Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Extrait Chemin de croix des troubles alimentaires (reprise Faim d'Existence Pâques 2018)

Chemin de Croix des troubles alimentaires est un court  témoignage romancé de  qui pourrait prendre la forme d’un court livret, d’une jeune femme, Véra, anorexique-boulimique qui rencontre le Christ en suivant son chemin de croix.

Il y a deux voix en elle qui s’entremêlent : celle qui l’attire vers l’autodestruction et le désespoir et celle de Dieu –qu’elle rencontre lors d’une révélation- qui tente de lui donner un chemin de vie et d’espoir et qui y parviendra.

Cet ouvrage de fiction raconté à la première personne, narre les combats présents dans cette maladie, décrit les symptômes et est en définitive un témoignage de guérison chrétienne.

Il fait également référence à l’anorexie sainte présente chez plusieurs religieuses connues qui ont pratiqué le jeûne et à des extraits bibliques qui concernent l’alimentation.

Ce mal, très répandu et médiatisé n’a pas souvent été relié à un combat spirituel.

Au final, c’est un message d’espoir pour tous ceux et celles qui souffrent de cette maladie ainsi que les accompagnants, parents et professionnels de la santé. 

CHEMIN DE CROIX DES TROUBLES ALIMENTAIRES

 

Extrait : Semaine sainte : les derniers jours du Christ

 

Moi, Véra, 18 ans, souffrant d’addiction à la nourriture ; cela pourrait être ma présentation au sein d’un groupe d’Outremangeurs anonymes. Ces groupes calqués sur ceux des Alcooliques anonymes avec leurs douze étapes ressemblent étrangement à un chemin de croix. La bouffe peut devenir une véritable obsession quotidienne, infernale et qui régit tous les domaines de la vie. Seulement, on peut s’arrêter de boire de l’alcool ou consommer de la drogue mais on ne peut pas cesser de manger.

Ce témoignage reflète les deux voix et les deux voies en une même personne qui souffre de troubles alimentaires : celle qui veut vivre et qui pourrait être Dieu et celle qui veut se détruire dans l’illusion de vie.

Quatre expériences m’ont menées sur le chemin de l’envie de guérison : la découverte du christianisme, la plongée sous-marine, le yoga, et le végétalisme. Ce sont ces voies et ces voix qui se mélangent ici.

Dans le christianisme,  beaucoup de saintes ont vécu en s´abstenant  de nourriture comme Catherine de Sienne ou Angèle de Foligno : elles ne le revendiquaient pas mais les autres ne pointaient que leur jeun. Certaines ont été canonisées mais la différence notoire est que le jeun leur permettait de vivre dans un amour plus total : c’était un moyen et non une fin en soi.

 

Écrire un commentaire

Optionnel